HOME

<a href="https://referencementnaturel.page-internet.net/" rel="nofollow" >page-internet.net</a>

L'humanité est dans une phase de transition. La mission de l'enseignement est de préparer les jeunes à bâtir le monde de demain. Enseigner l'histoire des religions et de l'évolution de la science est le préalable à la paix.

Ce blog est une base pour inviter à rechercher des informations complémentaires sur des questions d'actualité. Internet est un outil qui rend cette recherche accessible à tous.

Deux conceptions opposées du monde

Pour les théologiens du Moyen Age, le savoir est dans la Bible. La Genèse explique la création de l’Univers, dont la Terre est le centre, et la création de l’homme.

Deux livres ont bouleversé ce mode de pensée :

Le premier ouvrage est celui du chanoine et astronome polonais Copernic. publié en 1543 : « De la Révolution des sphères célestes »

 Dans son système, Copernic place le Soleil au centre de l’Univers.

Un demi-siècle plus tard, Newton énonce qu’une loi unique, la gravitation universelle, explique le mouvement des astres et celui des projectiles sur terre.

Des penseurs de génie ont, à cette époque, ouvert un autre chemin à la connaissance. Ils ont découvert des lois qui régissent le monde. Leurs réflexions, en dégageant l’ordre des choses, n’ont fait que conforter leur foi en la Puissance du Créateur.

La méthode nouvelle qu'ils appliquèrent est le début de l'évolution de la science. Avec l'outil des mathématiques, création abstraite du cerveau humain, elle va bouleverser notre regard sur le monde.

Aux débuts des années 1920, un ecclésiastique et astronome, Georges Lemaître, avance l'hypothèse de l'expansion de l'univers. Elle est confirmée par les observations de l'astronome   Edwin Hubble en 1931 et conduit à la théorie de l'atome primitif et du big-bang.

    En 1951, l’Eglise reconnaît cette hypothèse en accord avec la Bible:

« Il semble en vérité que la science d'aujourd'hui remontant d'un trait des millions de siècles, ait réussi à se faire le témoin de ce "Fiat lux" initial, de cet instant où surgit du néant avec la matière un océan de lumière et de radiations, tandis que les particules des éléments chimiques se séparaient et s'assemblaient en millions de galaxie... » (Pie XII)

Et le pape François déclare en 2014:

« Le Big Bang, que nous pensons être à l’origine du monde, n’annule pas l’intervention d’un créateur divin. L’évolution dans la nature n’est pas contradictoire avec la notion de création car l’évolution nécessite la création d’êtres qui évoluent. »

Le second ouvrage est publié en 1859: « L’origine des espèces par la sélection naturelle » , de Charles Darwin.

    Dans la Genèse, Dieu créa l’homme à son image.

Dans la théorie de Darwin, les espèces dérivent les unes des autres, leurs variations « déclenchées par quelque changement dans les conditions ambiantes » se font par hasard, les individus les moins aptes disparaissent, les plus aptes survivent.

La théorie de Darwin heurte les croyants. Aux Etats-Unis, les « procès du singe » en 1925, 1982 et 2005 visent à faire interdire l’enseignement de l’évolutionnisme et à imposer celui du créationnisme. L’opposition au darwinisme se manifeste encore aujourd’hui.

Depuis la diffusion de ces connaissances, nous sommes partagés entre deux conceptions du monde.

Pour les croyants des religions monothéistes, Dieu est le Créateur, la Vérité est dans les Ecritures

Pour les scientifiques, tout est le fruit du hasard et de la nécessité. La science rationnelle élargit les domaines de nos connaissances qui s’enrichissent et se complètent avec le temps.

Mais s’il y a des scientifiques qui voient dans leur démarche un combat contre l’obscurantisme religieux, il y a aussi des scientifiques qui ont la Foi et prennent une certaine distance avec les Textes sacrés.

Comme il y a des croyants qui ne rejettent pas en bloc la science et qui, comme les premiers génies précurseurs de la méthode expérimentale, voient dans l’expression des lois la preuve de l’existence et de la Puissance du Créateur.

Mais il y a aussi des croyants rigoristes qui lisent à la lettre les Livres sacrés et qui refusent toute interprétation.

L'interprétation des Textes sacrés

Au début du IIIème siècle, le théologien Origène proposait trois sens aux Ecritures : littéral, moral, allégorique. Le sens mystique s’est ajouté ensuite. En 1893, le pape Léon XIII met en garde contre une interprétation exclusivement littérale des Textes sacrés.

Les combattants de Daech ne donnent au mot djihad qu’un seul sens : la guerre sainte dans le but d’imposer la loi islamique. Mais, pour la majorité des musulmans, le djihad est « la lutte intérieure contre les passions mauvaises, la discipline morale, la victoire sur soi-même ».

Les religions unissent les croyants d'une communauté mais opposent les communautés

Les religions monothéistes ont introduit des préceptes moraux imposés par Dieu mais, selon la dernière estimation de 2014, on compte dans le monde 55 millions de réfugiés qui ont fui les massacres perpétrés au nom de Dieu. Car les religions unissent les croyants d’une communauté, mais elles opposent les communautés. Les musulmans même forment une communauté, la Oumma, mais se divisent en mouvances qui se déchirent.

Les conflits religieux sont les plus difficiles à éradiquer car le respect des croyances est une des valeurs essentielles des républiques démocratique inscrite dans la Déclaration des Droits de l'Homme de 1789:

Art. 10. Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi.

Art. 11. La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi

Les conflits religieux, comme tous les conflits, sont menés pour des idées. On ne peut pas interdire des idées dans les esprits, on ne peut pas interdire les croyances, mais, dans l’immédiat, on peut interdire les manifestations qu’elles déclenchent quand elles sont contraires aux valeurs républicaines et se protéger des actes criminels des terroristes.

Ce n’est pas suffisant.

Sauver l’humanité de la succession de conflits religieux, de plus en plus dangereux, qui peuvent conduire au chaos, exige une profonde réforme du religieux.

Croire ou savoir. Petite histoire

Un père, qui habite la province, dit un jour à son jeune fils Candide: « A Paris, il y a une tour métallique de 300 m ». Candide le croit. Ses parents lui ont appris, depuis sa plus tendre enfance, à obéir, à faire et à croire ce qu’ils lui disent. Pendant les vacances, le père emmène son fils à Paris. Candide voit la tour Eiffel. Il pourra dire à ses copains : « Je sais qu’il y a une grande tour métallique à Paris, je l’ai vue. Je suis même monté tout en haut ! ». Ce que lui a dit son père est devenu pour lui une réalité objective.

Un autre jour, son père lui dit: « Cette tour a été construite par Gustave Eiffel pour l’exposition de 1889 ». Mais le voisin du petit garçon, Monsieur Quicroit, dit au jeune Candide : « Cette tour a été construite par Haussmann qui a transformé Paris au XIXème siècle ». Et il explique même au jeune Candide, pour bien le persuader : « Haussmann a construit cette tour en même temps qu’il a détruit le labyrinthe des ruelles et tracé de grandes avenues pour mieux surveiller les ouvriers parisiens qui avaient tendance à se révolter. De la tour, on voyait mieux les mouvements du peuple ».

Candide raconte cela à son père qui, pour le convaincre des faits réels lui montre, dans un livre, des photos des différentes étapes des travaux. Mais Monsieur Quicroit a aussi un beau Livre, plein de belles images. On y voit la nouvelle Tour, garnie de drapeaux, de fleurs jusqu’au sommet, et au-dessous de l’image : « Œuvre du baron Haussmann ». Candide en est tout éberlué. Mais, comme il est un garçon bien élevé, qui a toujours obéi à ses parents, Candide croit son père : la tour a été construite pour l’Exposition Universelle, mais la belle image de la tour garnie de fleurs reste dans sa tête.

Noël, lui, est un enfant élevé dans une famille où on lui apprend que le monde, tout ce qui vit, les plantes, les animaux, les hommes et les femmes ont été créés par Dieu. Il faut prier Dieu, croire en Lui, sinon Il nous punira et à notre mort, on n’ira pas au Paradis où la vie sera merveilleuse toute l’éternité. Mais, à l’école laïque où ses parents l’ont inscrit, on apprend à Noël que l’Univers évolue depuis le big-bang, que les espèces végétales et animales évoluent également. L’homme et la femme sont le fruit du hasard et de la sélection naturelle. Noël est déboussolé. Qui doit-il croire ? Ses parents, qui lui ont raconté une belle histoire, ou ce que lui enseignent des personnes qu’il connaît à peine ?

Mohamed est, lui aussi, un jeune enfant. Il est élevé dans une famille qui voit la Vérité dans le Coran. Des personnes, avec lui très gentilles, lui disent même qu’il gagnera le Paradis s’il tue ceux qui ne croient pas au même Dieu que lui, car il est écrit : "Vous ne les avez pas tués. C'est Allah qui les a tués. Lorsque tu portes un coup, ce n'est pas toi qui le portes mais Allah qui éprouve ainsi les croyants par une belle épreuve" (Sourate VIII, 17).

Les enfants, très jeunes, reçoivent un enseignement dont ils vérifient par eux-mêmes, l’exactitude : le feu, ça brûle, un chien, ça peut mordre, tomber, si on ne regarde pas devant soi, ça fait mal… Mais arrive un âge où on leur enseigne des connaissances qu’ils ne peuvent plus vérifier par eux-mêmes – et que les adultes ne peuvent également vérifier, ni même comprendre. En science par exemple. Les scientifiques enrichissent leur savoir par des méthodes rationnelles, mais nous, non spécialistes, nous nous trouvons comme Noël et Mohamed. Qui croire ? Darwin et sa théorie de l’évolution ou Dieu Créateur ? Aucune observation nous permet de connaître, par nous-même, la vérité.

Et c’est là que les choses se gâtent ! Car, depuis le premier procès du singe en 1925, les Evangélistes aux Etats-Unis ont refusé qu’on enseigne l’évolutionnisme de Darwin et ont voulu imposer le créationnisme - et encore maintenant. Ce mouvement a été repris par le musulman Yahya qui a diffusé, à ses frais, un ouvrage, l’« Atlas de la Création». On a même créé le musée du créationnisme en Californie.

Georges Charpak, prix Nobel de physique, a été l’initiateur, en 1996, de « La main à la pâte » qui a pour objectif de stimuler chez les jeunes élèves l’esprit scientifique et de leur faire comprendre que le développement des connaissances scientifiques est fondé sur l’observation, l’expérience et le raisonnement, avec l’outil mathématique. Quelques professeurs des écoles ont ajouté cette initiation à leur enseignement. On n’en parle pas, même dans les nouveaux programmes du ministre Blanquer. Or, l’espoir de la paix religieuse sera vain tant que des croyants refuseront la connaissance scientifique et auront l’esprit enfermé dans la croyance en un Dieu créateur.

Lors du mariage de Harry et de Meghan, le révérend Michael Bruce Curry, chef de l’Eglise anglicane aux Etats-Unis, a marqué les esprits au point que certains affirment qu'il a presque volé la vedette aux deux mariés. Il a clamé : « Nous devons trouver le pouvoir de l'amour, le pouvoir rédempteur de l'amour. De cette façon, nous pourrons faire du vieux monde un monde nouveau. L'amour est le seul moyen ». Le révérend oriente la pensée vers un Dieu moralisateur, non un Dieu créateur, en opposition avec la science, et se rapproche en cela des philosophies religieuses orientales.

Dieu, pour les croyants, est une réalité. Pour le non-croyant, son existence ne pouvant être prouvée, la croyance en Dieu est la conséquence de l’obscurantisme. Mais le croyant voit les preuves du doigt de Dieu dans le monde lui- même. Est aveugle, pour lui, qui ne les voit pas.

Si nous voulons vivre ensemble, en paix, il faut que l’enseignement laïque reconnaisse le phénomène religieux, enseigne son évolution. L’histoire ne peut effacer les supplices, les massacres, les guerres entraînés par les religions monothéistes dans le passé. Aujourd’hui, des islamistes fanatiques veulent, par la terreur, imposer leur interprétation du Coran. Ils utilisent des couteaux, des bombes artisanales, des voitures lancées dans la foule. Qui sait si demain des fous de Dieu n’utiliseront pas des armes de destruction massive ? 

Un nouveau sens du religieux est indispensable pour éviter ce cataclysme. Ce n’est pas une utopie, car tout évolue, même le religieux. Ce sera long, très long, mais il faut y croire, même si on ne sait pas si ça se réalisera. Internet est l’outil qui rend possible la diffusion de cet avertissement par-delà les frontières entre les Etats et celles que nos croyances et nos préjugés créent dans les esprits.

Il est nécessaire de connaître le danger pour l’éviter.

Quelques pages de ce site retracent l'histoire des religions et l"évolution de la science. Pour les ouvrir, cliquer dans Compléments.

Henri David

ancien maître d'école

                                                                                                            

Commentaires   

0 #49 Justinmup 24-05-2018 01:25
You actually reported it fantastically.

Henri
Thank you
Citer
0 #48 cialis 40 mg 26-03-2018 00:14
Everything is very open with a clear clarification of the challenges.
It was definitely informative. Your website is useful.
Thanks for sharing!

Here is my blog post :: cialis 40 mg: http://orderciali.com
Citer
0 #47 wells fargo sign in 19-03-2018 02:56
I visited many websites but the audio quality for audio songs present at this web site is really marvelous.



Here is my homepage: wells fargo sign in: https://anderamirk.org/
Henri :
Bonjour
Merci pour votre commentaire et aussi pour le faire connaître !
Citer
0 #46 northwest pharmacy 15-03-2018 18:05
Hi to every body, it's my first go to see of this blog; this web site contains awesome and really excellent information in favor of readers.

Henri
Bonjour et merci pour votre commentaire
Citer
0 #45 cialis buy online 25-02-2018 09:04
Hi mates, good post and good arguments commented at this place, I am in fact enjoying by these.
Henri
Bonjour et merci pour votre commentaire
Citer
0 #44 canadian pharmacy 25-02-2018 04:52
This is a great tip particularly to those fresh to the blogosphere.
Brief but very accurate information… Many thanks for sharing this one.
A must read article!

Henri
Bonjour et merci pour votre commentaire
Citer
0 #43 northwest pharmacy 18-02-2018 21:39
We stumbled over here by a different web page and thought I might as well check things
out. I like what I see so now i'm following you. Look forward to looking at your web page yet again.

Henri
Merci pour votre commentaire
Citer
0 #42 Johny Jackson 18-01-2018 08:51
Awesome things here. I'm very satisfied to peer
your post. Thank you a lot and I'm looking ahead to touch you.

Will you kindly drop me a e-mail?

Have a look at my homepage; Johny Jackson: http://bit.ly/2EWLfYx

Henri
Bonjour
Merci pour votre message. Je ne peux pas vous envoyer un mail car je ne connais pas votre adresse, mais vous pouvez utiliser ce site pour me communiquer vos commentaires sur des points particuliers des pages. Bien cordialement
Citer
0 #41 specadieta.com 09-01-2018 04:20
I've been exploring for a little for any high
quality articles or blog posts on this sort of house
. Exploring in Yahoo I ultimately stumbled upon this web site.
Studying this information So i'm satisfied to show that I have an incredibly good uncanny
feeling I discovered just what I needed. I so much
surely will make sure to don?t forget this website and give it a
look on a continuing basis.

Henri
Bonjour et merci pour votre commentaire
Citer
0 #40 Paulo Benjamin 02-01-2018 02:21
Eu não deixaria de sair do seu site sem ao menos postar um comentário.
Seu site é incrível . me tornarei um visitante frequente daqui .
continue assim
Citer

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir